mardi 15 avril 2008

"All you need is love"

Mon dieu ce que ça peut être stressant...

Un nouveau billet et je sais qu'il va être pour Elle... Une envie de partager ça, de crier sur les toits que cette fille, dont chaque homme serait fier, est celle qui marche dans votre tête, sur votre cœur.

Comment mettre des mots à ce qui ne peut être décrit ?

On peut parler de "sentiments", de "sensations", de "gestes" et puis, bien sûr, "d'amour", mais il y a un stade, que vous connaissez ou non, je l'espère en tout cas, ou tout deviens "symbole", un stade dans lequel, sans l'autre, rien n'a vraiment de gout, rien n'est vraiment beau, rien... ne vie en fait.

Pas de bol pour moi, j'ai eu la bonne idée d'me souler à l'eau de rose quand j'étais plus jeune ! Je ne sais pas si j'me suis pris une sacrée murge ou si c'est juste "comme ça", toujours est-il que l'attention qu'elle me porte m'affecte au plus au point.

Mes premières pensées pour Elle, au réveil, sont toujours les mêmes : "N'oublie jamais cette chance que tu as de pouvoir partager ce moment de vie avec Elle et rends lui au centuple chaque gestes qu'elle aura à ton égard". Soigneux, je m'y applique autant que je sais le faire. J'espère juste que ça lui suffira pour un bout de temps !

Je m'égare, à vous raconter tout ça. Chacun de mes paragraphes s'enchainent sans réelle logique, mais, ici encore, c'est un des symptômes que j'ai acquis en croisant son regard. Son regard mes Amis... Vert ! Vert comme il ne s'en fait plus, comme il ne s'en est jamais fais surement ! C'est un peu comme si on vous offrait "une eau douce et pétillante qui vous ferait subir les mêmes frissons qu'un baiser au creux de sa nuque", un voyage dont on ne veux pas revenir, un rêve dans lequel on s'enlise le plus longtemps possible. Et même raconté comme ça, je ne rivalise pas un instant avec la claque que j'ai pu prendre lorsque nous nous sommes rencontrés.

Vraiment, j'aimerais trouver les mots qui traduiraient tout cela. Les mots qui pourraient dire "tu me manques" comme je le lis sur le coin de ses lèvres, "tu es tellement beau" comme me le souffle sa silhouette, "prends moi dans tes bras" comme me le raconte le bout de ses cils...

Mais pour l'instant, cliché ou non, laissez moi vous déclarer la seule rustine verbale qui me convienne pour vous dire tout ce qu'Elle est.

Simplement, "Je l'aime"...


3 commentaires:

Anonyme a dit…

T'es toujours un putain de lover mon Cooky et te voir ainsi heureux...ça me fait plaisir...franchement...

Chö a dit…

Encore un fois mon petit coeur est tout chamboulé... Ce que tu écris c'est magnifique et c'est pour qui? C'est pour MOI :D.
Merci d'être tout ce que tu es, merci de me considérer comme tu le fais...Tu me manque mon cheri et il me tarde de venir me blottir dans tes bras (L)
tu es quelqu'un de Réelement bien (et jamais je n'en douterai) ;-).
Je t'aime...!

Ps: je suis vraiment DEçU de voir que la photo associée à l'article n'est pas celle que j'espérai! j'ai preque envie de dire... pute! :D

a dit…

@Lö : Merci ma caille ! En espérant te recroiser très très vite ! ;)

@Chö : Tu mérites bien cela p'tit bout, j'pense même sincèrement qu'tu mérites plus ! :)